ARCHIVES & RECHERCHES

Lorsque le Front Uni pour le Salut National du Kampuchéa et les troupes vietnamiennes ont libéré Phnom Penh au début de 1979, les membres du personnel de la prison S-21 se sont enfuis en laissant derrière eux des milliers de documents écrits et photographiques. Au total, plus de 6 147 photos ont été abandonnées. Beaucoup ont cependant été perdues ou détruites au cours des années. Un projet pour nettoyer et préserver les négatifs a été entrepris par les photographes américains Doug Niven et Chris Riley.

Actuellement, le Musée du Génocide de Tuol Sleng détient les négatifs originaux et un catalogue des 5 847 négatifs restants. L’université de Cornell a également un exemplaire de cette collection photographique, ainsi que le Centre de Documentation du Cambodge (DC-CAM) et l’Université Yale qui ont inclus des versions scannées de ces images dans leurs bases de données.

En 1997, Doug Niven a identifié et localisé un des photographes de la prison, Nhem En, qui vivait dans un bastion des Khmers rouges depuis 1979. Après la découverte de Nhem En, de nombreux autres anciens employés de la prison ont été identifiés et interrogés, améliorant nos connaissances sur cette terrible histoire.

Pour plus d'informations: